“Les Anis de Flavigny”, un bien bon bonbon bourguignon

Catherine Troubat, un chef d’entreprise qui innove

Catherine Troubat, femme entrepreneur, investit dans son entreprise familiale pour satisfaire les attentes des consommateurs. Elle fabrique désormais ses anis de Flavigny dans un nouveau format pocket pour une consommation quotidienne de son bonbon.

Une passation d’entreprise réussie

Portrait de Catherine Troubat, dirigeante de l'entreprise Les Anis de Flavigny

Catherine Troubat, dirigeante de l’entreprise Les Anis de Flavigny

En 1999, Catherine Troubat a repris les rennes de l’entreprise familiale qui fabrique des bonbons « Les anis de Flavigny ». Un bonbon qui a traversé les siècles, Louis XIV appréciait déjà ces « biens bons bonbons », et qui se réinvente au gré des modes. Catherine Troubat a commercialisé une gamme bio et lancé un projet innovant basé sur l’adaptation d’une recette traditionnelle aux modes de consommation d’aujourd’hui.

Cette entreprise installée historiquement dans l’abbaye de Flavigny produit 220 tonnes par an de bonbons. Elle réalise un chiffre d’affaire de 3,9 millions d’euros dont 25% à l’export : une performance pour une entreprise implantée en milieu rural. Catherine Troubat dirige une équipe de 30 personnes avec une équipe managériale à 50% féminine.

Une ancienne recette réinventée pour répondre aux évolutions du marché

Outre une gamme élargie d’une dizaine d’arômes naturels, Catherine Troubat a imaginé de nouveaux débouchés pour ses « Anis de Flavigny » : le commerce de proximité. Il lui a fallu produire ses bonbons en leur donnant une autre taille et un nouveau packaging. Après plus de deux ans de travail, Catherine Troubat lance aujourd’hui sa gamme d’anis de petites tailles présentés dans des étuis en carton de 18 g. Elle raconte : « Plusieurs facteurs déclenchant expliquent ce désir de produire une nouvelle gamme de produit. Tout d’abord, la demande de nos clients pour un packaging plus pratique que nos boîtes traditionnelles. Puis avec la crise, j’ai eu la volonté de proposer nos bonbons dans des étuis plus petits pour répondre à une consommation quotidienne de nos produits. Il y a quelques mois, nous avons lancé cette gamme avec un vif succès auprès des grossistes. Le réseau des 1200 tabacs de France ont adopté nos petits anis de Flavigny

Cette innovation a nécessité 1 an d’étude sur la ligne de conditionnement (cellophaneuse hollandaise et machine de remplissage française) une seconde année pour le packaging et enfin un ajustement de 3 mois pour finaliser l’excellence de la recette. Au final, ce projet a demandé 500 000 euros d’investissement soutenu par OSEO Anvar, la BPI et le Conseil régional de Bourgogne. Ce projet a permis la création de 3 postes de commerciaux dont 1 télévendeur.

Consultez le CV de Catherine Troubat

 

Présentoires Les Anis de Flavigny 18 grammes