Maison Perrin, la qualité 100% française

La société Perrin SA voit le jour en 1924 à Montceau les Mines, en Saône et Loire. L’entreprise familiale crée, fabrique et commercialise des chaussettes et collants haut de gamme, exclusivement fabriqués en France. Depuis bientôt 90 ans, la manufacture de bonneterie a su garder une méthode de fabrication qui a fait la renommée des chaussettes Perrin ; des matières premières de qualité sélectionnées avec origine et appellation contrôlée (cachemire, soie, fil d’Ecosse et laine).

Berthe-logo-web

Avec les années, les chaussettes Perrin ont laissé de la place à 3 autres marques : Berthe aux Grands Pieds, La chaussette française et Dagobert à l’envers.

Chaussette Francaise logo

Chaque griffe a choisi un positionnement précis, ce qui permet à l’entreprise d’être compétitive sur différents marchés :  « Perrin » propose des chaussettes bien-être et confort, « Berthe aux Grands Pieds » a opté pour la fantaisie façon créateur, « La chaussette française » se veut Haute Couture, et « Dagobert à l’envers » préfère les fantaisies figuratives.

LOGO-dagobert-web

La maison Perrin met également son savoir-faire au service de marques prestigieuses comme Sonia Rykiel, Christian Dior, Burberry, Tartine et Chocolat, Jacadi, etc.

La société génère aujourd’hui un chiffre d’affaires de 7 500 000 € et emploie 100 personnes confectionnant 8000 paires par jour. Les 3 collections annuelles permettent de réaliser 250 modèles par saison.

visuel-perrinLes produits sont distribués grâce à 2000 points de vente spécialisés en France et 500 points de vente à l’étranger. L’international représente environ 10% du chiffre d’affaires de l’entreprise qui exporte dans toute l’Europe, au Japon, aux Etats-Unis, en Russie, en Corée du Sud et au Canada. La société Perrin vend également ses produits en Chine, exploit à l’heure du textile 100% « Made in China ».

Avec le lancement de « Berthe aux Grands Pieds » il y a 10 ans, la société bourguignonne a doublé son chiffre d’affaires. L’acquisition de nouveaux locaux est alors devenue une évidence, 4000 m2 ont été réhabilités s’ajoutant aux 3000 m2 initiaux. La manufacture est maintenant prête pour ouvrir ses ateliers au public, un circuit de visite touristique est mis en place.

Franck Couturier, Vice-président du directoire de Perrin S.A espère ainsi faire connaître ses savoir-faire : « Notre manufacture de bonneterie img-perrinexiste depuis 1924 et nous sommes aujourd’hui le dernier fabricant français de chaussettes et de collants de fabrication 100% française. De façon improvisée, nous avons organisé quelques visites de nos ateliers et nous avons constaté une véritable fascination par le public pour la fabrication d’un produit. Découvrir la fabrication, depuis la bobine de fil jusqu’à l’article totalement fini, est un spectacle intéressant, vivant et pédagogique pour le public. Nous pouvons ainsi prouver que rien n’est impossible même dans le textile, monde éminemment ouvert à la délocalisation. Pour notre manufacture et ses marques, c’est une stratégie de communication très importante, un témoignage de notre savoir-faire dans le haut de gamme. Cela peut également générer des vocations chez les jeunes pour nos métiers d’excellence et de création de produits 100% français de belles factures. Pour notre manufacture, le tourisme industriel est une façon de promouvoir nos merveilleux produits avec AUDACE ET IMAGINATION. Nous voulons établir des relations très humaines avec nos consommateurs qui sont les seuls et uniques juges de notre savoir-faire ».