Laboratoire DVI exporte du biscuit diététique made in Bourgogne

Le Laboratoire DVI (Diététique Vitalité Innovation), fabricant de biscuits, s’implante en Bourgogne à Chalon-sur-Saône. Il fabrique, à façon et en petite série, des biscuits diététiques hyperprotéinés et sans gluten pour les réseaux de distribution de la pharmacie et parapharmacie.

Des biscuits pour rester en forme

Olivier Dutartre, 33 ans, est le jeune Président du Laboratoire DVI, société de négoce de produits alimentaires à usage diététique, pour la minceur et pour le sport, vendus sous marque de distributeurs. Créée en 2009, en Seine et Marne, l’entreprise se délocalise et vient s’installer en Bourgogne, à Chalon-sur-Saône.

Son établissement en région s’accompagne d’un élargissement des compétences de l’entreprise. De concepteur de recettes de produits nutritionnels hyperprotéinés, il devient également fabricant. Olivier Dutartre précise : « Ingénieur agroalimentaire de formation, je concevais pour mes clients des recettes qui pouvaient être très spécifiques ou innovantes. Cela devenait parfois compliqué de trouver des fabricants qui puissent réaliser les biscuits que j’avais conçus. J’ai donc décidé de profiter du transfert de mon entreprise en Bourgogne pour investir dans deux lignes de production. Cette acquisition me permet de fabriquer une large gamme de biscuits en petites séries et à façon. Nos biscuits pèsent une dizaine de grammes et peuvent être de goûts, de formes et de textures très variés. Nous avons, à l’heure actuelle, une capacité de production qui s’élève à 25 millions d’unités par an ».

DVI

Innovation et exportation soutiennent le développement des jeunes entreprises

L’entreprise a recruté deux salariés, une responsable Production Qualité pour superviser l’unité de production et un Directeur Commercial Export afin d’élargir son portefeuille de clients. Julien Gérard, Directeur Commercial Export, précise : « Pour soutenir la croissance de l’entreprise, nous devons continuer à développer le chiffre d’affaires à l’export. Aujourd’hui, l’export constitue près de 100% de notre chiffre d’affaires ! » Un chiffre exceptionnel au regard des performances de l’ensemble des entreprises françaises qui réalisent en moyenne 15% de leur chiffre d’affaires total à l’export.

Plusieurs facteurs expliquent cette situation plutôt atypique. Le Laboratoire DVI est sur un marché de niche, c’est-à-dire très spécialisé et caractérisé par une concurrence moins forte et des marges bénéficiaires plus élevées que sur le secteur traditionnel des biscuits. Le marché, mature en Europe de l’Ouest, est par contre en pleine croissance dans les pays de l’Europe de l’Est où se trouvent les principaux clients du Laboratoire DVI. L’entreprise a choisi d’exporter pour se développer. Une étape qui s’est faite aisément grâce au développement des nouvelles technologies comme internet qui permettent de détecter, contacter et suivre facilement les clients installés à l’étranger. Autre facteur de croissance pour l’entreprise, le Made in France, qui bénéficie d’un capital de confiance en dehors de nos frontières et facilite les échanges commerciaux. Et bien entendu, le Laboratoire DVI propose des produits à haute valeur ajoutée. Par exemple, le Laboratoire DVI travaille à l’heure actuelle sur des biscuits sans gluten et hyperprotéinés contenant jusqu’à 50% de protéines. Seul bémol, les volumes de ventes sont moins importants sur un marché de niche que dans le secteur traditionnel. Le laboratoire DVI s’est adapté à cette particularité du marché en proposant de petites séries.

Un environnement favorable au développement des entreprises de l’agroalimentaire

Bourgogne Développement, l’ADERC et le Grand Chalon ont accompagné le chef d’entreprise dans ses démarches de recherche de locaux et les ont introduits auprès des acteurs du développement du tissu économique. « Mon installation en Bourgogne et notamment à Chalon-sur-Saône, a été facilitée par ces organismes dont les missions sont de soutenir les entreprises. Ils m’ont présenté les organismes régionaux de la filière agroalimentaire comme l’ARIA (Agence régionale des Industries Agroalimentaires) et le pôle de compétitivité Vitagora. Ces acteurs nous permettent d’aller vite et d’éviter des erreurs. Par exemple, une experte en sécurité sanitaire des aliments de l’ARIA Bourgogne nous a aidé à concevoir notre site de production dans le respect des normes de l’agroalimentaire. Nous poursuivons cette collaboration : du 19 au 23 octobre, nous serons présents sur le pavillon Bourgogne d’un salon professionnel majeur, le SIAL à Paris. Vitagora, le pôle de compétitivité dont nous sommes désormais adhérent, nous permet aussi d’accéder à des journées de formation et à des informations issues de leur veille stratégique ».

DVI-logoLe Conseil régional de Bourgogne a soutenu pleinement l’entreprise en lui octroyant une subvention lui permettant ainsi de faire l’acquisition de ses deux nouvelles lignes de production. L’entreprise embauchera dans les mois à venir 6 salariés pour poursuivre sa croissance à deux chiffres.